Voyages extraordinaires

Birmanie, une terre de secrets à révéler

Parmi les pays les plus mystérieux, la Birmanie occupe sûrement une place sur le podium. Il faut dire que le pays est resté isolé, très fermé jusqu’à très récemment puisqu’il ne s’est ouvert au tourisme que dans les années 1990. Cela signifie que, pour nous européens, sa culture, ses monuments, ou encore ses traditions restent mystérieuses, et sont autant de territoires de l’esprit qui restent à découvrir.

Aussi bien culturelles que naturelles ou architecturales, innombrables sont les merveilles qui se cachent dans ces territoires méconnus, attendant patiemment que notre œil pétillant de curiosité se pose enfin sur elles. Dans cet article, nous tenterons de vous en brosser un large portrait, un premier petit guide, une sélection des incontournables à visiter si vous avez la chance de fouler le sol birman.

Après un aperçu général des principaux traits culturels nationaux à connaître avant de se lancer à la découverte de ce pays mystérieux, et de quelques-unes des traditions qui en découlent, nous vous présenterons ainsi les principaux lieux et monuments qui font de la Birmanie un pays véritablement unique, à marquer dès à présent sur votre liste de lieux à visiter.

Une culture à découvrir

Birmanie - bouddhisme

Fermée au reste du monde pendant des années, la Birmanie a par conséquent développé une culture nationale forte, qui s’est assez peu diffusée, centrée autour des valeurs du bouddhisme, qui a une importance primordiale dans le pays. Celui-ci est d’ailleurs couvert de temples et autres manifestations de la foi des birmans, mais nous y reviendrons. Bien qu’isolé, ce peuple connait tout de même plusieurs influences : une influence britannique, d’abord, le pays ayant connu une occupation britannique pendant plus de cinquante ans ; chinoise ensuite, certaines de ses villes étant occupées jusqu’à 40 % par des immigrés chinois. Cet improbable et néanmoins harmonieux mélange de culture fait de la Birmanie une destination véritablement unique, de ces pays à visiter au moins une fois dans sa vie.

D’être coupé du monde, ce pays a forcément développé ses propres traditions, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Assister à l’une d’entre elles est donc forcément un moment privilégié, de ceux qui vous rendent un séjour inoubliable. Parmi ces traditions, l’une des plus importantes est peut-être le Thingyan, qui fait office de nouvel an en Birmanie. Pendant quatre à cinq jours, à la mi-avril, le pays entier se couvre de défilés traditionnels, ponctués de spectacles de danse et de musiques. Des groupes de femmes arpentent les rues, les cheveux décorés de larges fleurs jaunes et le visage couvert de motifs en thanaka, cosmétique naturel à l’odeur très agréable. Un spectacle qui s’adresse véritablement à tous les sens.

La gastronomie de Birmanie recèle quelques petites pépites qui gagnent à être connues. Beaucoup de ses spécialités sont à base de curry de poisson, dont le goût épicé et fondant pourrait s’accommoder de n’importe quel plat. Des siècles de pratique ont rendu le peuple de Birmanie expert en la matière. Pour accompagner cette base, il y en a pour tous les goûts : de petits mets typiques, à l’image du balachaung (crevettes séchées à l’ail frit) et de nombreuses et délicieuses salades, comme la phet thoke, une aussi étonnante que savoureuse salade de feuilles de thé à la tomate et aux cacahuètes. Si la gastronomie française fut la première inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, face à elle, celle de Birmanie n’a pas à rougir. Gourmets de tous pays, rassurez-vous !

Un pays constellé de merveilles à visiter

Birmanie - Pagode
Pagodes

Il est peu étonnant d’apprendre qu’un des surnoms de la Birmanie est le « pays des pagodes », tant ces édifices religieux recouvrent le pays, tant il est ardu de trouver un paysage dans lequel n’apparaitra pas la pointe d’un stûpa. La pagode Shwedagon, à Rangoun, est peut-être la plus emblématique d’entre elles. Selon la légende, elle renferme les restes de quatre anciens bouddhas, en faisant un endroit particulièrement sacré pour les bouddhistes. Par conséquent, le lieu baigne dans une atmosphère emprunte de sérénité, que de nombreux bonzes entretiennent, soignant chaque détail avec le plus grand respect. S’étendant sur une vaste surface, le site est composé de plus de cent édifices, mais c’est le principal qui est le plus marquant : surmontant une base faite de briques délicatement recouvertes de feuilles d’or, une flèche à son sommet culmine à près de cent mètres de haut. Sertie de pierres précieuses et de milliers de clochettes d’or et d’argent, aucun rayon du soleil ne semble pouvoir ni vouloir la manquer. La visite de cet imposant monument terminée, c’est une centaine d’autres pointes dorées qui vous entoure, vous conférant le sentiment unique de vous promener dans une cité d’or.

Parmi les autres monuments à couper le souffle de Birmanie, citons une autre pagode, celle de Kyaiktiyo, que l’on appelle également le Rocher d’or. Et jamais un lieu n’a si bien porté son nom : il s’agit bien d’un rocher de plus de six mètres de diamètre, couvert de feuilles d’or que des pèlerins posent respectueusement tout au long de l’année. Pourtant, ni l’enveloppe 24 carats de ce rocher massif, ni le stûpa qui le coiffe ne sont les éléments les plus marquants de ce lieu irréel. Car cet impressionnant monument est de plus en équilibre au bord d’une falaise, une bonne moitié surplombant le vide avec assurance, comme si ce lieu était si magique que même le temps et les éléments retenaient leur souffle pour ne pas le perdre. Dans la culture birmane, ce rocher ne tient qu’à un fil : un des cheveux de bouddha.

Birmanie - Le Rocher d'Or
Le Rocher d’Or

Le peuple de Birmanie, capable de façonner d’innombrables merveilles au rang desquelles les deux mentionnées précédemment, ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Ses villes sont si magnifiques, si harmonieuses, si pleines de vie, qu’il est difficile de n’en mettre qu’une seule en avant. Mais à ce jeu, c’est Mandalay qui arrive en tête. Cette ancienne capitale royale, aujourd’hui deuxième ville la plus importante du pays, est considérée comme le centre culturel de Birmanie. Se promener entre son palais royal, ses monastères et ses pagodes vous donnera l’impression de fouler un pan aussi important que méconnu de l’Histoire. Son éclatante beauté a d’ailleurs inspiré des artistes de renom, tels le poète Rudyard Kipling ou encore Elton John.

Birmanie - Mandalay
Mandalay

Si la culture de Birmanie est pour nous une terre vierge, encore largement à découvrir, on peut dresser le même constat à propos de sa nature. Le pays compte encore d’immenses espaces de nature non défrichée, des forêts à perte de vue desquelles l’homme n’est que spectateur du formidable écosystème qui les occupe. Des guides peuvent d’ailleurs vous placer aux premières loges de ce spectacle réservé à quelques rares privilégiés, vous menant en trek à travers ces forêts. De temps à autres, votre sentier vous mènera au sommet d’une de ces montagnes recouvertes de végétation. De ce point de vue privilégié, vous pourrez peut-être apercevoir l’Océan au loin, tandis qu’en contrebas une autre mer, verte, légèrement agitée par le vent qui s’infiltre dans ses branches, attend que vous vous y plongiez.

Une vision incroyablement apaisante, satisfaisante, que vous auriez bien du mal à retrouver en France. Cette dernière phrase s’applique d’ailleurs à l’ensemble de la Birmanie. Et s’il était là, le dépaysement que vous étiez venus chercher ? Si ce décor, compromis parfait entre beauté de la nature et d’une culture méconnue a su vous séduire, alors rassurez-vous : l’Asie du Sud-Est vous réserve encore d’innombrables surprises…

The author: Vincent Mannessier